Histoire de la Franc-Maçonnerie au Moyen-Orient (Liban, Syrie...)

 




Dès ses débuts et jusqu’à nos jours plusieurs dirigeants du Moyen-Orient ont été francs-maçons : Ismail Pacha, le fils du khédive d’Égypte, le prince Askari Khan en Iran, le sultan Mourad V, Atatürk en Turquie ; Gibran Khalil Gibran, Charles Debbas, Camille Chamoun, les El Solh et probablement le Président martyr Bachir Gemayel au Liban ; Ahmad Nami Bey, Ata el Ayoubi, Jamil Mardam Bey, Ibrahim Hananou, les Azm, les Présidents Husni Zaïm et Choucri Kouatly en Syrie ; César Araktingi, Maire de Jaffa et Vice-Consul de Grande-Bretagne en Palestine ; le Roi Hussein de Jordanie... Au début du XXe siècle, un grand nombre de francs-maçons, issus pour la plupart de personnalités appartenant à l’élite de ces pays, œuvrèrent pour la diffusion des idées de laïcité, de tolérance et de fraternité. C’est ainsi qu’ils jouèrent un rôle important dans l’émergence de divers nationalismes (arabe, panislamique, libanais) ainsi que dans le mouvement d’éveil littéraire et social connu sous le nom de Nahda (Renaissance). La création de l’État d’Israël en 1947 va provoquer le déclin de cette franc-maçonnerie qui sera taxée d’être sioniste ! Aujourd’hui, elle bénéficie d’un certain regain en Turquie, au Liban et en Syrie.
https://www.amazon.fr/Histoire-Franc-Ma%C3%A7onnerie-Moyen-Orient-Palestine-Turquie/dp/1075005477/ref=sr_1_1?adgrpid=55222348254&gclid=EAIaIQobChMIx4_4r6ja4wIV14jVCh07jAjzEAAYASAAEgIA4_D_BwE&hvadid=275592967858&hvdev=c&hvlocphy=9055166&hvnetw=g&hvpos=1t1&hvqmt=e&hvrand=16754578605900629419&hvtargid=aud-613610606815%3Akwd-313495137961&hydadcr=17881_1727680&keywords=jean-marc+aractingi&qid=1564409728&s=gateway&sr=8-1